Commentaire argumenté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Commentaire argumenté

Message par leeatm le Dim 7 Fév - 20:23

Bonjour ! Je ne sais pas si on est censé poster ici, je me lance un peu à l'aveugle mais voici ce que j'ai fait :

              Cher monsieur X,


J'ai bien pris connaissance de votre souhait de passer progressivement à une agriculture biologique. Pour satisfaire cette ambition, je vous propose d'utiliser une légumineuse très intéressante, portant le nom de féverole. Elle peut être une excellente alternative aux céréales. Il s'agit en réalité d'une légumineuse  riche en protéines et en amidon, ce qui est un atout économique dans votre cas pour l'alimentation de vos porcs. En ce qui concerne l'agriculture, la féverole est considérée comme un relais azoté dans la rotation des cultures. Elle apporte donc beaucoup d'azote aux sols, ce qui est bon pour les cultures qui vont la suivre à l'instar du blé, qui nécessite un grand besoin en azote : c'est donc un excellent fertilisant. Il est notable que grâce à la féverole, vous n'aurez besoin d'apporter aucun apport d'azote supplémentaire, ce qui vous fera faire des économies plus qu'importantes. De plus, cette pratique agricole a d'ores déjà été testée dans le sud de la France. Figurez-vous qu'elle couvre plus de 67% des besoins d'une culture de blé et que ses rendements sont corrects (40 à 80 quintaux par hectare selon le sol et le niveau de pluie).


Comme vous le savez, toute plante a le besoin d'avoir une source d'azote, qu'elle absorbe directement dans le sol par l'intermédiaire des ions nitrate et ammonium.  Le schéma du document 2 nous montre que la féverole n'a qu'un besoin minime des ions azotés du sol alors même que les autres plantes en sont complètement dépendantes. En effet, sa source principale est l’azote atmosphérique, qu’elle absorbe au niveau des nodosités de ses racines, ce qui est propre aux légumineuses, d'où le fait qu’elle n’ait aucun besoin d’engrais azoté, qu'on trouve dans l'air. Mais cela explique également son action fertilisante sur le sol. Par ailleurs, quelques plantes appartenant aux légumineuses ont des nodosités qui modifient leurs échanges d'azote. Dans le cas de la féverole, elle absorbe au niveau de ses nodosités une quantité élevée d'azote mais également des ions nitrate et ammonium mais ceux-là en quantité moins importante. Les nodosités relâchent alors de l'azote dans le sol car elles en contiennent trop. Ainsi, l'azote restera disponible pour les prochaines cultures qu'importe le volume d'eau tombé. Le complexe argilo-humique (CAH) étant chargé négativement, il retient les ions ammoniums, qui sont chargés positivement (NH4+).


Le féverole n'a donc pas d'impacte nocif sur l'environnement. En effet, étant donné que les ions ammoniums sont retenus par le CAH, il est impossible qu'ils soient entraînés dans les points d'eau par la pluie : ils ne polluent donc pas les eaux.

Je vois que vous utiliser du lisier pour fertiliser vos champs. Il s'agit là d'une pratique très négative pour notre environnement ! Le lisier est transformé en nitrates, qui est très peu retenu par le complexe argilo-humique. Les nitrates s'infiltrent dans les eaux des nappes souterraines et des rivières et provoquent la pollution des eaux.
Par ailleurs, il s'avère que les ions nitrates contenus dans une eau souterraine varient en fonction des pratiques culturales et des années. Entre 1963 et 1988, quatre pratiques culturales différentes  ont été enregistrées. Les friches (1963-64) ont une moindre teneur en nitrates, puis, de 1966 à 1973, nous sommes passés à la laboure des cultures. La teneur en nitrates a certes augmenté, mais il ne s'agit encore de rien d'alarmant puisque c'est toujours en-dessous de la norme de potabilité. Cependant, à partir de 1974, on introduit du lisier aux cultures, faisant faire un bond impressionnant à la teneur en nitrates d'une eau souterraine, la faisant passer largement au-dessus de la norme de potabilité de l'eau ; en effet, elle atteint 120mg/L de teneur en nitrate en 1979 alors qu'elle devrait atteindre au maximum 50mg/L. Ensuite, en 1982, on arrête d'introduire du lisier, entraînant une légère baisse de la teneur en nitrate dans l'eau, pour atteindre en 1988, 80mg/L, même si c'est encore au-dessus de la norme de potabilité. Les ions nitrates restent donc longtemps et mettent énormément de temps à s'éliminer.

Les nitrates sont extrêmement nocifs pour la santé des être-vivants et causent (entre autres) la prolifération des algues vertes, la pollution des eaux. Que vont boire vos porcs si vous rendez l'eau impropre à la consommation ? Vous avez donc fait le bon choix en décidant de trouver une alternative au lisier dans le but de vous projeter dans l'agriculture biologique. Je suis certaine que la féverole est le meilleur choix possible : elle fertilise vos champs, a d'excellentes qualités nutritives pour vos porcs et vous permet d'améliorer vos rendements.


Cordialement,
Votre agrobiologiste.

leeatm

Messages : 2
Date d'inscription : 07/02/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Commentaire de Julia

Message par julis. le Lun 15 Fév - 18:14

Cher Monieur X,
Vous avez fait un très bon choix en vous interessant à la féverole! Pour devenir un agriculteur biologique il est nécessaire que vous commenciez par une rotation avec la féverole en hiver.

Sûrement vous vous posez la question comment vous pourriez cultiver vos céréales en faisant pousser d'autres plantes dans vos champs et ainsi aider l'environnement.
Premièrement vous devez savoir que la féverole est une légumineuse qui a besoin d'azote mais qui ne le retire qu'en très peu de quantité de la terre et en grande quantité de l'aire. D'après le doc1 b ce qu'elle absorbe trop d'azote elle le rejette sous forme d'ions Nitrates et d'ammonium dans la terre. C'est une assez grande quantité car elle couvrera environ 67% des besoins d'une culture de blé. Voici comment vous n'auriez plus besoin d'engrès.

Il est d'ailleurs aussi bien pour l'environnement que vous utlisiez la féverole car elle rejette par les nodosités des Ions positives d'amonium qui pourront être retenues par le complexe argilo-humique qui est de Charge négative d'après le doc.2. Il ne pourra allors pas se produire un Effet de lessivage à cause des engrès. On n'engage donc pas la création des algues vertes. Comme vous le saviez sûrement aussi des Ions Nitrates ne sont pas souhaitable dans les nappes phréatiques non-plus car ils sont toxiques en grande dose pour les êtres humains. La norme de potabilité est à 50mg/L. Avec les friches de 1663 et 1664 ils sont restés Faibles mais en ajoutant du lisier on empesta l'eau qui peut se réhabiliter que lentement.

Il y a encore un attout pour vous, celui est que la féverole est riche en protéines et sera un élément interessant pour la nourriture de vos animaux d'après le document 1a. Vous économiserez donc de l'argent car vous n'aurez plus besoin d'acheter des engrès ni beaucoup de nourriture pour vos porcs car vous la produirez vous-même.

Bonne réussite, votre agrobiologiste.

julis.

Messages : 1
Date d'inscription : 15/02/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Commentaire de Lucille

Message par lucilled le Mer 17 Fév - 18:13

Cher Monsieur X,

   Suite à votre souhait d'effectuer une transition vers une agriculture biologique, j'ai examiné votre situation. Pour répondre à votre volonté de réduire votre pollution au nitrate, il est nécessaire de trouver une alternative à l'épandage de lisier. En effet, cette pratique est extrêmement polluante, et peut faire augmenter la teneur en nitrate d'un sol de 140 mg/L, avec tous les risques sanitaires que cela entraîne, notamment en terme de potabilité de l'eau. La solution semblant le mieux convenir à votre exploitation afin d'enrichir vos sol en azote d'une manière moins polluante, semble être la culture de la féverole en rotation. Cette plante présente en effet de nombreux avantages, et vous permettra de réduire votre pollution à l'azote tout en favorisant votre élevage et votre culture céréalière.

   Tout d'abord, la féverole est une plante de la famille des légumineuses qui a la particularité de présenter des nodosités au niveau de ses racines. Ces nodosités contiennent des micro-organismes qui, travaillant en symbiose avec la plante, lui permettent d'absorber l'azote contenu dans l'air. La culture féverole ne nécessite donc pas d'apport extérieur d'azote et la pollution des sols au nitrate est donc évitée. En outre, comme le montre le schéma 1b ci-joint, les nodosités laissent dans le sol de l'azote sous forme d'ions NH4+, des ions positifs qui se fixent donc facilement dans le complexe argilo-humique du sol, qui lui est chargé négativement.
Or, et c'est ce qui fait tout l'intérêt de la culture de la féverole, ces ions sont assimilable par les végétaux qui seront plantés par la suite. La culture de la féverole dans vos champs pendant l'hiver enrichira donc le sol en ions azote, que vos cultures céréalières d'été pourront réutiliser sans avoir besoin d'engrais azoté. Cette technique de rotation a déjà fait ses preuves, par exemple dans le Sud-Ouest de la France où il a été observé que la culture de la féverole avant la culture du blé permet de couvrir 67% des besoins en azote du blé.

   En outre, la culture de la féverole vous permet non seulement de rendre votre exploitation moins polluante, mais elle vous assure également de bons rendements. Ainsi, la culture de la féverole permet en moyenne des rendements de l'ordre de 40 à 80 quintaux par hectare. De plus, la féverole étant une plante riche en protéines et en amidon, elle peut être utilisée pour la nutrition des animaux. Vous pourrez donc en faire l'usage pour nourrir vos porcs, ce qui représente un avantage économique.

   La culture de la féverole en rotation devrait donc convenir à votre demande de conversion vers une agriculture biologique, puisqu'elle présente des atouts écologiques et sanitaires comme économiques. J'espère que mes conseils vous seront utiles, et je vous souhaite une bonne continuation.

   Respectueusement,
Votre agrobiologiste.

lucilled

Messages : 1
Date d'inscription : 17/02/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaire argumenté

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum